Réaction face au report des élections

Ce lundi, on assiste à une cacophonie au sein du Front Commun pour le Congo (FCC). Sur une radio de la place, Crispin Kabasele, membre de cette plateforme politique a exigé le report des élections, qui selon lui, sont très mal organisées par la CENI.

« Telle est une opinion, certes libre », rétorque Ferdinand Kambere sur Top Congo, un autre membre de la Majorité Présidentielle, avant d’ajouter qu’ « on ne sait pas s’il est piqué par mouche ».

D’après Ferdinand Kambere, il est regrettable de constater qu’un membre du FCC exige le report des élections.

« C’est simplement regrettable si quelqu’un du FCC puisse prendre pareille proposition. Mais je crois qu’il n’a pas pris la mesure de ce qu’il est entrain de proposer comme solution parce que ce serait catastrophique de croire que quelque chose qui a été décidé par l’accord de la CENCO, tout le monde sait ce que, si cet accord n’était pas exécuté, ce qui allait arriver à ce Congo. Plusieurs missions ont évalué le processus électoral et toutes ces missions disent que l’évolution est satisfaisante », a-t-il déclaré.

Par ailleurs, Ferdinand Kambere s’est félicité de l’évolution du processus électoral, qui selon lui, doit arriver à terme.

« Comment peut-on penser, aujourd’hui, qu’il faut encoure une fois renvoyer ces élections alors que par rapport à ce qui a été demandé à la CENI, publier le calendrier, examiner les mesures nécessaires pour voir la faisabilité de ces élections au 23 décembre 2018. Tout est satisfaisant », a-t-il indiqué.

Depuis la création du Front Commun pour le Congo (FCC), Crispin Kabasele est le premier membre à se prononcer en faveur du report des élections et surtout, à avoir demandé le retrait de la machine à voter, récusée par l’opposition.

Comments

Leave a Reply to kalofer Cancel reply